LA CHAPELLE DE LA COMMANDERIE TEMPLIERE DE LIBDEAU

HISTORIQUE DU LIEU

L’ordre du temple posséda 13 maisons en Lorraine et à ce jour seules 5 chapelles subsistent;

 Metz, Xugney etNorroy dans les Vosges,Marbotte en Meuse e tLibdeau. Cette dernière se situe sur l’antique voie romaine de Lyon à Trèveset sa fondation remonte probablement avant 1165.

Ce lieu particulier est connu dès le IXème siècle pour avoir été le théâtre de deux batailles sous le règne de Charles le Simple. La ferme du Champs des Allemands, à 700 mètres au Nord de Libdeau serait construite sur les sépultures des guerriers germaniques.
Les archives départementales de Meurthe-et-Moselle ne possèdent que treize documents hérités de l’ordre Hospitalier qui avait repris cette possession templière après la dissolution de l’ordre en 1307. Le document le plus ancien émane de l’évêque de Toul Pierre de Brixey, parti en croisade en 1190. Parmi les témoins, on relève le nom de Frédéric de Brixey, frère de l’évêque, doyen et archidiacre de Toul, décédé en 1186. Cet acte a donc été rédigé entre 1165, date du début du ministère de Pierre de Brixey et 1186, date du décès de Frédéric de Brixey.
Cette charte confirme aux templiers les droits qui leurs ont été accordés par l’évêque de Toul Henri de Lorraine (1126-1165). On peut donc penser que la commanderie a été fondée avant 1165.
Durant les vingt années qui suivirent cette fondation, les templiers se sont rendu maîtres de toutes les terres et des bois jouxtant la commanderie. Les dons, échanges et achats de terres portent non seulement sur des bois, mais également sur des terres arables ; Libdeau est devenu un domaine agricole de première importance se consacrant à l’élevage des porcs, grâce à ses bois, et à la culture céréalière. En cette période de développement urbain, les religieux de tous ordres se rendent acquéreurs de bois pour les défricher et étendre les cultures afin de satisfaire la demande en produits agricoles des villes voisines.
A la fin du XIIIème siècle, Libdeau était donc un établissement riche, produisant de la viande et des céréales, contribuant au ravitaillement de la Ville de Toul et dont la richesse s’exprime pleinement dans l’architecture de la chapelle et de ses vitraux.
L’ordre du Temple dissout en 1307 dans les circonstances terribles que chacun connaît, les biens sont dévolus en 1312 à l’Hôpital de Saint-Jean (ordre de Malte depuis 1530).
A l’époque révolutionnaire, en 1790, ces propriétés seront venduent comme biens publics et convertis en exploitation agricole y compris la chapelle à laquelle seront adjoint des bâtiments qui en dehors de leur parasitisme ont au moins permis de sauvegarder ce monument jusqu’à nos jours.
En 1963, sous l’initiative de l’abbé Jacques CHOUX et compte tenu, déjà, de l’état de dégradation de l’édifice, l’intéressant portail est démonté pierre à pierre pour être installé au Palais Ducal à Nancy. Depuis la chapelle poursuit sa lente agonie malgré son classement le 6 février 1995 à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.
Bibliographie : Itinéraire templier en Lorraine par Michel HENRY éditionsSerpenoises 1998.
 Les membres du CERCTL n’ont pourtant pas ménagé leur peine tout comme l’étude de Me Person. Grace a beaucoup de persévérance nous sommes aujourd’hui à quelques jours de l’acquisition de la chapelle mais les dégâts qu’elle a déjà subi et le travail de sape des aléas climatiques font que sa structure est aujourd’hui à bout de souffle.
Comme vous le constaterez sur le cliché ci-dessus, une nouvelle partie de l’appareil de la voûte de la 1ère travée a cédé laissant pour seul garant de l’équilibre de l’ensemble une fine nervure. Si cette dernière cède, il est fort à craindre que toute cette partie soit emportée.
Nous sommes donc arrivé aujourd’hui à un moment où il faut se poser l’unique question de fond : Sommes nous donc incapables de consacrer moins de 100 000 € pour empêcher la disparition d’une des dernières chapelles templières de Lorraine ? OUI ou NON, je vous laisse juge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>