MONFRIN (Gard)ancienne commanderie des Templiers …

MONTFRIN (GARD)
ANCIENNE COMMANDERIE DES TEMPLIERS 
inscription par arrêté du 1 er aout 2003

index du dossier

MONFRIN, situé sur le chemin de Beaucaire à Remoulins, au niveau du gué permettant de traverser le Gardon, fut donné par Pons de Meynes en 1146 à l’ordre du Temple qui y construisit une église Notre Dame de Malpas en 1166,avec une commanderie à coté : l’ensemble devint en 1312 propriété des Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem qui continuèrent l’œuvre entreprise. Les bâtiments furent repris après les guerres de religion (fin XVIe ou tout début XVIIe), travaux datés par les armes du commandeur Gaspard de Barras. La commanderie fut vendue à des privés en 1799.

La commanderie est structurée autour d’une grande cour carrée et semble cantonnée de tours : seule celle du N-O est encore bien visible.Cette importante commanderie dépendait de celle de St Gilles jusqu’en 1196.A partir de cette date,elle fut dirigée par ses propres Commandeurs.Au début du XIIIe siècle,le commandeur de la Commanderie prend le titre de »précepteur de la milice du Temple et de la cour de cette maison à Monfrin et Meynes« .Les Templiers possédaient également des terres et granges dans les localités limitrophes. 

L’église de St Paul de Montagnac et l’église St Martin de Trévils leur furent données par Raymond évêque d’Uzés en 1168,confirmées le 26 juin 1169 par le Pape Alexandre III.

Une tradition locale mentionne la Chapelle St Croix de Valverdun comme ayant été construite par les Templiers.

La première entrée du XIIe siècle avec ses grands claveaux allongés se situe sur la rue Nord.

L’escalier extérieur qui date de la même époque est encore en place dans l’angle N-E de la cour avec ses deux volées à angle droit et la trace du toit qui le protégeait.

Dans l’angle opposé, au N.O se trouvait une galerie au 1 er niveau mais il n’en reste que les portes avec les corbeaux supportant les poutres de la toiture.

Il est difficile de retrouver l’ampleur des travaux du XVe siècle, modifiés par la reconstruction après les guerres de religion. Celle-ci concerne surtout l’aile sur la grande rue : elle a été surélevée, les baies reprises et une nouvelle entrée en plein cintre construite.

L’autre modification importante est la construction (ou la reconstruction) d’un escalier à vis dans l’angle S-O de la cour où se trouvent des éléments plus anciens, ainsi la porte palière du 1 er niveau sur le mur sud qui date du XVe.

Photos J.Clier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>